Le FGNum appelle les candidats à signer le Pacte du logiciel libre

L’utilisation de logiciels libres – qui donnent les quatre libertés d’utiliser, étudier, modifier et redistribuer les logiciels – est une condition nécessaire au développement de la société de l’information, au partage des connaissances et à l’émancipation des citoyen-ne-s. Il s’agit d’une démarche de production coopérative et d’éducation populaire que le Front de Gauche veut favoriser : éduquer pour émanciper. Tout ce qui permet aux citoyen-ne-s d’exercer leur intelligence est un pas vers la révolution citoyenne qui permettra de sortir de la crise du capitalisme, œuvrer au dépassement de celui-ci et construire un nouveau modèle de société.

C’est pour contribuer à atteindre cet objectif que le Front de Gauche apporte son soutien à l’initiative Candidats.fr de l’APRIL et appelle ses candidat-e-s, aux élections législatives de juin 2012 à signer le Pacte du Logiciel Libre.

Le Front de Gauche œuvre pour qu’Internet et le Logiciel Libre prennent toute leur dimension et participent à l’élaboration de la société du savoir qui reste à construire. Il prône son utilisation à tous les échelons de l’État, des administrations centrales aux collectivités locales en passant par tous les établissements de service public. Pour cela, il est aussi nécessaire de réduire la fracture numérique qui n’est qu’un autre aspect de la fracture sociale. L’accès pour tous au réseau, la liberté du choix des outils, la défense de la neutralité du réseau Internet sont autant de combats à mener pour y parvenir. Le Front de Gauche encourage ses élu-e-s à porter le débat sur ces questions dans les instances et les organismes où elles et ils sont élu-e-s.

Pour signer le pacte, signalez-vous auprès de contact@candidats.fr et renvoyez le formulaire : http://candidats.fr/documents/Le_Pacte_Du_Logiciel_Libre_candidats_legislatives.pdf.
NB – Merci de bien inscrire “Front de Gauche” comme appartenance politique afin que nos candidat-e-s soient tou-te-s comptabilisé-e-s sous la même étiquette.

Commentaires

Les Commentaires sont clos.